Quel vin avec un poulet au curry ?

P1050851Lors de la préparation d’un poulet au curry, le parfum qui se propage dans la cuisine est incomparable.

Particulièrement présent d’un point de vue aromatique, le curry est également très relevé au niveau gustatif.

Cette variété de préparations épicées, n’est donc pas aussi simple que cela à associer avec des vins.  Et pourtant, il est possible de réaliser de superbes accords. Eclairage !

Vins rouges, passez votre chemin.

Il serait tentant d’associer avec un poulet chantant de toutes ses épices, un rouge du type La chevauchée des Walkyries, puissant, saisissant et au fruité exubérant. Je vous le déconseille, surtout si votre recette comporte du lait de coco.

Pas la peine de sortir la grosse artillerie. Mieux vaut la jouer en finesse. En vue d’une parfaite harmonie, la force et le gras des épices appellent d’avantage à jouer la carte du contraste aromatique et de la fraîcheur, plutôt que la surenchère des saveurs.

De plus, n’oubliez pas que la chair de la volaille est tendre. Celle-ci n’a donc pas besoin de se retrouver écrasée par l’alcool et les tanins. Au contraire, elle nécessite d’être ménagée et mise en valeur.

 

Privilégiez un vin blanc avec du sucre résiduel.

Bien plus important que la puissance, laissez vous tenter par l’alliance de la douceur d’un vin moelleux, avec le feu et l’exubérance du curry. Le contraste est total, le vin se démarquant du plat et vice-versa. Résultat ils se magnifient mutuellement.

Le vin blanc à choisir doit donc être particulièrement aromatique. Mais ce n’est pas tout. Il faut également que celui-ci soit assez nerveux, réunissant assez d’acidité, de tension et de sève pour ne pas se laisser envahir par la dimension enveloppante et ultra goûteuse de la préparation.

P1050887Un vin suave qui produit une impression douce, harmonieuse, irrésistible.

Très fin et généreux, il fait éprouver au palais la sensation de son parfum et descend dans la gorge en « culotte de velours ».

Mes coups de cœur :

  • Costat Darrèr 2012 – Jurançon – Camin Larredya (Jean-Marc Grussaute)
  • Les Coteaux 2012 – Coteaux du Layon – Domaine Patrick Baudouin
  • Gewurztraminer Vendanges tardives 2011 – Alsace – Domaine Zind Humbrecht
  • Pinot Gris, Sélection de Grains nobles 2005 – Alsace – Domaine Loew (Etienne Loew)

Étonnez et faites sensation auprès de vos invités :

  • Riesling Vendanges tardives 1998 – Pfalz (Allemagne) – Dr Burklin-Wolf

 

Autre possibilité : les vins blancs secs, riches et charpentés.

Si vous souhaitez éviter la douceur du sucre, c’est possible. Mais il y a des règles à respecter.

Dirigez-vous vers un vin blanc ayant assez d’énergie, de fraîcheur et de potentiel gustatif pour dynamiser le plat.

Certains vins issus de millésimes chaleureux présentent ce charisme et cette exubérance, nécessaires pour tenir tête aux épices.

Des vins ayant bénéficié d’un ensoleillement optimal, ainsi que d’une vinification particulièrement soignée, proposent une charpente qui enrobe bien le plat, tout en n’imposant pas leur force.

L’acidité joue également ici un rôle déterminant.

Il est nécessaire que le cru choisi offre de la vivacité, de la souplesse et de l’élégance. Évitez les blancs pâteux, lourds, ne sachant jouer que dans le registre de la puissance.

P1050894De préférence, il faut également au vin une grande longueur en bouche, interminable comme un film de Bollywood.

Mes coups de cœur :

  • Pinot Gris Calcaire 2010 – Alsace – Domaine Zind Humbrecht
  • Muscat Herrenweg de Turckheim 2008 – Alsace – Domaine Zind Humbrecht
  • Bastoul Laffite 2012 – Maury (sec) – Domaine des Soulanes
  • Condrieu 2013 – Domaine Mathilde et Yves Gangloff

Étonnez et faites sensation auprès de vos invités :

  • Savennières 2009 – Patrick Baudouin

 

 Tentez l’expérience du vin de voile.

Une oxydation volontaire et maîtrisée permet de produire ce type de vin. Une fois celui-ci placé dans le tonneau, on ne comble pas le vide produit par son évaporation (absence de ouillage), afin que se forme à sa surface une mince et mystérieuse pellicule.

Résultat, on obtient des notes caractéristiques de fumé, de noix, ou encore d’épices et de prune.P1050938

Ces vins ont  la précieuse qualité de pouvoir s’acclimater aux mets relevés, mais surtout de s’en imprégner, de s’en enrichir.

Mes coups de cœur :

  • L’Écorce de Lestignac – Vin de France – Château Lestignac
  • Les Pissenlits – Vin de France – Domaine Haut Campagnau (Dominique Andiran)
  • Le Ruminant des vignes – Vin de France – Domaine Haut Campagnau (Dominique Andiran)
  • Vin Jaune La Vasée 2006 – Arbois – Stéphane Tissot

Étonnez et faites sensation auprès de vos invités :

  • Vin de Voile 2000 – Gaillac – Robert et Bernard Plageoles

P1050884

close

Abonnez-vous comme 912 autres!

2 fois par mois, recevez la newsletter contenant des invitations pour des dégustations gratuites, des ateliers et des offres exclusives.

34 Réponses pour “Quel vin avec un poulet au curry ?”