Dégustation du Charbonnay millésime 2016

Dégustation du Charbonnay millésime 2016C’est devenu un rendez-vous incontournable!

Comme chaque année, les sociétaires de l’association 2 Bis & Tertous se sont rassemblés afin de déguster le nouveau millésime du Charbonnay.

Force est de constater que le fameux cru du Pas-de-Calais attire de plus en plus de monde!

L’occasion pour Henri Jammet et Olivier Pucek, les deux papas de ce vignoble unique au monde, de faire le point sur ce fantastique pari.

Aujourd’hui cette pyramide minière compte 2500 vignes.

Elle a offert son premier millésime en 2013.

Cette cuvée 2016 mise à l’honneur est donc le 4e millésime du Charbonnay.

Dégustation du Charbonnay millésime 2016

C’est en 2011 que le terril de la fosse n°2 bis à Haillicourt, fermée en 1956, a accueilli les premiers pieds du cépage chardonnay.

Avec une déclivité de 75%, un sombre et magnifique sol de schiste, une exposition au soleil optimale et un vent salvateur, ce patrimoine minier s’est révélé au fur et à mesure des années un excellent terroir pour faire du vin.

Dégustation du Charbonnay millésime 2016

Le vignoble s’accroît petit à petit et comptera d’ici peu 500 pieds de vignes supplémentaires.

Ces nouveaux arrivants produiront du raisin dans 3 ans et permettront ainsi d’augmenter la production pour l’instant confidentielle.

En vue du millésime 2017, 700 bouteilles pourraient être produites.

Un vin bluffant de personnalité

Difficile de savoir quelle empreinte ce sol si particulier laisse au goût de ce vin blanc. 

Dégustation du Charbonnay millésime 2016

Pourtant il est incontestable que le cru haillicourtois possède une trame aromatique étonnement singulière, qui se retrouve à chaque millésime.

Pour l’occasion, celui-ci a été dégusté à l’aveugle parmi d’autres jus issus du chardonnay.

Le flacon à l’étiquette noir charbon se démarque par sa bouche à la fois chaleureuse et salivante, fraîche et sapide, enrobée d’un élevage affirmé mais maîtrisé.

Les notes de fruits exotiques offrent une irrésistible appétence qui entrent en contraste avec une acidité de bon aloi.

Rendez-vous est pris pour le millésime 2018 qui selon Olivier Pucek sera commercialisé dès début 2019.

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire